Ep. 10 Écrire au féminin avec Sandrine Bourget-Lapointe

Ep. 10 Écrire au féminin avec Sandrine Bourget-Lapointe

Des fois, il y a des débats que qui semblent être tout anodins… jusqu’à ce que quelqu’un pogne les nerfs.

Est-ce qu’on dit entrepreneure ou entrepreneuse? La question peut paraître simple…

À première vue, on s’en fout, non?

Les deux sont acceptables, autant dans le dictionnaire que dans l’usage.

Même si la règle favorise le féminin -eur/-euse (du latin -or/-osa), plusieurs préfèrent utiliser l’ajout du -e final pour créer des termes comme réviseure, auteure, docteure.

« Ça sonne mieux à mes oreilles. »

Comme s’il y avait quelque chose d’offensant, de dérangeant, dans une féminisation bien audible et bien visible.

C’est moins « élégant ».

Mais ce choix d’apparence innocent cache une problématique bien réelle : la représentation des femmes – professionnelles, éduquées, ambitieuses – dans la langue courante.

Et surtout, de ce que l’on attend d’elles dans ces rôles.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, je discute de la question de la féminisation des termes avec Sandrine Bourget-Lapointe, co-fondatrice de la librairie féministe l’Euguélionne et formatrice en l’écriture inclusive.

La langue évolue. Mais elle peut le faire de façon consciente, selon les valeurs de notre société et le monde que l’on désire créer.

Alors, avant de décider si tu vas te nommer entrepreneure ou entrepreneuse…

Écoute l’épisode 10 ici :

Mentionné dans cet épisode :

Ne manque aucun épisode de L’Ambition au Féminin! Rejoins l’infolettre pour recevoir un rappel tous les lundis ou abonne-toi au podcast sur iTunes, Spotify, Google Podcast, Stitcher, ou là où tu écoutes tes podcasts.

Télécharge la checklist pour lancer ton entreprise àtemps partiel

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.