3 stratégies pour recycler son contenu efficacement

3 stratégies pour recycler son contenu efficacement

En tant que créatrice de contenu, la pression de demeurer visible tout en apportant de la valeur constante à notre communauté peut parfois nous faire dévier d’autres activités à impact élevé au sein de notre entreprise.

Il devient donc essentiel d’optimiser nos contenus pour en retirer un maximum de capital de marque et de résonnance auprès de notre communauté, tout en minimisant nos efforts sur le long terme.

Pour ce faire, savoir recycler nos publications devient une arme puissante pour diminuer le stress autour de la création de contenu et ainsi lui donner l’importance qu’il mérite.

Voici donc 3 stratégies pour recycler son contenu efficacement.

À écouter également : Ep. 55 Planifier une stratégie de contenu au service de nos objectifs annuels

#1 Transformer un contenu instantané en contenu longue durée

Un des premiers conseils que je donne à quiconque veut intégrer le marketing de contenu à sa stratégie de prospection et de positionnement de marque, c’est d’investir dans au moins une plateforme de contenu longue durée.

Qu’est-ce qu’une plateforme de contenu longue durée?

Il s’agit d’une plateforme sur laquelle le contenu va être mis de l’avant aux utilisateurs pour une période de temps relativement longue (selon les standards de l’internet, naturellement) après avoir été publié.

On peut penser ici à Pinterest (dont la durée de vie d’une épingle est en moyenne de 4 mois), YouTube (20+ jours) et le blogue (2 ans et plus en moyenne).

En général, ces plateformes fonctionnent comme des moteurs de recherche, c’est-à-dire qu’elles indexent leur contenu comme dans une bibliothèque afin que les utilisateurs puissent effectuer des recherches ciblées et trouver rapidement de l’information en lien à leurs besoins.

C’est le pouvoir du référencement naturel.

À lire également : Comment j’ai réduit ma dépendance à Facebook dans ma stratégie de visibilité

Comment tirer avantage de son contenu instantané

À l’opposé de ce type de contenu, on retrouve les plateformes de contenu instantané comme Twitter, dont la durée de vie moyenne d’un tweet est de 18 minutes, Facebook (5 heures) et Instagram (48 heures).

Les avantages du contenu instantané sont de pouvoir communiquer un message rapidement à sa communauté et de l’accompagner dans son quotidien, tout en demandant généralement un temps de préparation plus court de la part des créateurs de contenu.

L’autre avantage du contenu instantané est qu’il nous permet de tester le niveau de viralité de notre contenu, soit l’intérêt qu’il génère auprès de notre communauté.

Il m’arrive donc souvent de créer un contenu rapidement en stories Instagram ou en publication LinkedIn pour ensuite le transformer en article de blogue, en épisode de podcast, en infolettre, et, parfois même en webinaire en bonne et due forme si je vois que la réponse est bonne.

Cette pratique est utile pour valider l’intérêt d’un sujet avant d’entrer dans une création de contenu de haute complexité qui demande un grand investissement en temps et en ressources (comme le demanderait le tournage, montage et promotion d’une nouvelle vidéo YouTube, par exemple).

Mon conseil : se tourner régulièrement du côté de notre contenu instantané pour y déceler les conversations qui auraient suscité le plus de réactions et de commentaires et ensuite créer un contenu plus substantiel.

Attention par contre à adapter ton contenu à la plateforme que tu choisis. Il ne suffit pas simplement de copier/coller d’une plateforme à l’autre!

#2 Revisiter tes hits du passé

Un peu dans le même ordre d’idée, c’est toujours utile de garder un œil sur tes statistiques pour comprendre quel contenu a généré (ou génère encore) le plus d’intérêt auprès de ta commaunauté.

Dans mon cas, j’ai un blogue bien garni qui compte plus de 200 articles écrits au fil des ans par une quinzaine de contributrices.

Grâce à Google Analytics, je peux cependant identifier 5 à 10 articles-phares qui sont la source de près de 80% du trafic total de mon site, et ce sans que j’aie à lever le petit doigt (vive le pouvoir du référencement naturel!)

Cette information me permet d’envisager plusieurs options pour toucher encore plus de gens.

Par exemple, je pourrais décider de transformer ces articles en épisode de podcast (ce qui était ma stratégie quand j’ai lancé L’Ambition au Féminin), en séquence courriel, en publications LinkedIn ou Instagram…

Je pourrais aussi décider de bonifier ce contenu en y ajoutant encore plus d’information afin de le transformer en articles de référence, en ebook, en dossier…

Bref, les possibilités sont infinies!

Mon conseil : fais des statistiques tes alliées!

#3 Piger dans ton contenu payant

Enfin, une chose que l’on ne se permet pas suffisamment de faire, en tant que créateur de contenu, c’est de piger au sein de notre offre de service – du contenu réservé à nos clients – des concepts, idées et expertises pour en créer du contenu gratuit.

En effet, on hésite à le faire, car on a l’impression que l’on va se cannibaliser et trop donner.

Alors laisse-moi te rassurer.,,

NON, tu ne vas pas trop donner et OUI, les gens vont quand même payer le plein prix pour ton produit ou ton service.

Parce qu’au bout du compte, que ce soit dans la business ou dans le contenu, on ne réinvente jamais la roue.

Si ta marque est cohérente en elle-même, le contenu que tu partages sur tes plateformes publiques est déjà une version du contenu que tu partages derrière un paywall.

Mon conseil : parle des grandes lignes, ouvre les conversations, explique les difficultés que tes clients rencontrent avec certaines étapes ou transformations. Propose leur un aperçu de ton contenu premium.

Tu vas voir que ça ne va pas te saboter, mais plutôt donner l’eau à la bouche à tes clients potentiels qui voudront en savoir plus sur ton expertise.

C’est ça créer de la réelle valeur et travailler sa notoriété de marque.

Et si tu as vraiment juste besoin d’un break…

Eh bien, prends-le!

En soi, il n’y a rien de mal à sauter une semaine par-ci par-là dans ton infolettre ou à prendre une pause des réseaux sociaux. C’est pas la fin du monde. Peut-être même que personne ne va remarquer.

Mais si tu veux réellement t’assurer une constance dans ce marathon qu’est le marketing de contenu, il est grand temps que tu soutiennes tes processus avec une réutilisation stratégique de toute la qualité que tu as créée par le passé.

Créer du contenu n’a pas besoin d’être cette immense épine dans ton pied. C’est possible de rendre le processus fluide, aligné et agréable.

À toi de jouer!

[share title= »Partager ce billet » facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »true » linkedin= »true » pinterest= »true » reddit= »true » email= »true »]
À propos de l'auteure

Tatiana St-Louis

Facebook

Adepte de littérature russe et collectionneuse de lunettes de designer, Tatiana a fondé Aime Ta Marque pour donner des outils aux femmes de carrière et entrepreneures pour mieux raconter leur histoire personnelle. Spécialiste des communications basée à Montréal, elle s'implique au sein de plusieurs communautés visant au développement professionnel des femmes.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.