Olympiennes canadiennes en or

Portraits de marque : des olympiennes canadiennes en or

Les Jeux olympiques de 2018 sont terminés depuis quelques temps, et je m’ennuie déjà des sensations fortes que nous ont fait vivre nos athlètes canadiens. Alors que nos nouvelles vedettes sont désormais rentrées au pays, je vous propose de (re)découvrir trois sportives d’exception des derniers jeux, qui peuvent nous inspirer au quotidien par leur résilience et leur détermination.

Ivanie Blondin

Rêvant depuis toujours d’être une olympienne, Ivanie Blondin fait ses début en patinage de vitesse sur courte piste. Ne réussissant pas à se qualifier pour les Jeux de Vancouver, elle pense tout abandonner. Elle fait alors le saut vers le longue piste.

Ivanie Blondin

Source : olympic.ca

La jeune femme d’Ottawa déménage aussitôt à Calgary pour se consacrer à sa nouvelle discipline. Après une difficile saison 2011-2012, elle doit s’arrêter pour soigner une mononucléose. Elle réussit à réintégrer l’équipe de la Coupe du monde rapidement et à se qualifier pour les jeux de Sotchi.

Mais c’est à PyeongChang qu’elle espère enfin mettre la main sur une médaille olympique. Ses récents succès sur la scène internationale lui permettent de n’espérer rien de moins. Surtout que sa spécialité, le départ groupé, est présentée pour la première fois aux jeux de 2018.

Or, elle termine 6au 3000 m, 5e au 5000 m et 4e à la poursuite par équipes… Des résultats exemplaires, mais aucune médaille. Et en raison d’une chute en demi-finale du départ groupé, elle n’a même pas la chance de participer à la finale de son épreuve favorite.

Grande leçon d’humilité que de la voir en entrevue exprimer franchement sa déception avec une pointe d’optimisme. « En même temps, finir 5e, 6e et 4e, je pense que c’est quand même un accomplissement. Je pense que c’est ça que les gens ne voient pas. Oui, je n’ai pas de médaille au cou. En ce moment, je pleure. C’est dur à avaler, mais je n’ai pas fini ma carrière d’athlète. »

Dans cette courte vidéo, Ivanie aborde les difficultés de trouver du financement pour se consacrer à son sport. Amoureuse des animaux, la jeune femme de 27 ans étudie également pour devenir aide-vétérinaire.

Sur le sujet : Réflexion sur l’esprit de compétition

Kim Boutin

Moins connue que certaines de ses coéquipières, Kim Boutin est l’une des grandes révélations de la délégation canadienne. Trois médailles individuelles en patinage de vitesse en courte piste, porte-drapeau à la cérémonie de clôture, menaces et insultes après sa première médaille… Il est difficile de ne pas avoir entendu parler d’elle.

Effectivement, la jeune femme de 23 ans a un superbe parcours. Nommée Étoile montante en courte piste par Patinage de vitesse Canada en 2015, elle cumule les honneurs depuis qu’elle est jeune. Parfois au détriment de sa santé physique… et mentale. Elle fait une pause de deux mois à l’été 2015 pour soigner des douleurs au dos. Puis elle reprend l’entraînement encore plus fort, avant de s’arrêter de nouveau pour retrouver le Nord, sa tête et son cœur ne suivant plus la cadence.

Avec le temps, elle réussit à trouver un équilibre. Surtout, elle apprend à se connaître en dehors de la glace. Elle fait place à autre chose que le sport dans sa vie. Notamment, elle et trouve sa voie en éducation spécialisée, domaine qu’elle étudie depuis à temps partiel. « Quand tu pratiques un sport à un haut niveau, ça prend 90 % de ton énergie, 90 % de ta vie. Le 10 % qui reste, c’est quand tu es chez toi le soir. C’est là que je me vide la tête. Je ne parle pas de patin. Je vais étudier, me plonger dans mes livres. Ça me fait du bien. »

On ne peut parler de Kim sans penser à Marianne St-Gelais. En effet, elle joue un rôle de mentor auprès de sa jeune coéquipière. Si Marianne n’a pas connu les jeux qu’elle espérait avant sa retraite, elle laisse une trace concrète par sa grande présence auprès des plus jeunes de son équipe, dont Kim.

Alors que nos nouvelles vedettes sont désormais rentrées au pays, je vous propose de (re)découvrir trois olympiennes canadiennes d’exception des derniers jeux, qui peuvent nous inspirer au quotidien par leur résilience et leur détermination. Apprenez en plus sur Ivanie Blondin, Kim Boutin et Brittany Phelan. #Olympiques #Jeuxdhiver #sportsdhiver #sportive

première fois sur le podium dans une épreuve de ski cross sur la scène internationale. Selon son entraîneur, elle doit son ascension fulgurante à sa tête de cochon! Brittany attribue plutôt sa réussite à son travail acharné et à la belle équipe de ski cross qui l’entoure.

Brittany Phelan

Une autre jeune femme déterminée conclue cette courte liste. Brittany Phelan a remporté la médaille d’argent au ski cross, derrière sa partenaire d’entraînement et meilleure amie, la canadienne Kelsey Serwa.

 

La jeune femme de 26 ans de Mont-Tremblant n’est rien de moins qu’une battante. Athlète en ski alpin, elle fait ses débuts aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, où elle termine 15e au slalom. Mais une blessure au mollet au début de sa saison 2015 la convainc de faire la transition vers le ski cross, un sport qui l’attire déjà. Cela veut aussi dire qu’elle doit cependant tout réapprendre… en un seul cycle olympique! Dans ces circonstances, une médaille à Pyeongchang relève d’un exploit!

Ce n’est qu’en décembre 2017 qu’elle monte pour la

 

Parce que derrière tout ça, on trouve une belle histoire de compétition et d’amitié : « Gagner cette médaille est formidable. C’est une journée incroyable. J’ai fini quelques centièmes de seconde tout juste derrière ma meilleure amie, c’est quelqu’un qui m’a tout appris du sport, je ne pouvais demander plus. » Je vous invite à revoir la course pour la médaille d’or, où Brittany réussit à se faufiler vers l’avant pour terminer deuxième. Encore un bel exemple de ténacité!

De grandes sources d’inspiration

Les succès sportifs de tout genre ont toujours été une grande source d’inspiration pour moi. Par leur dévouement et leur détermination, les athlètes sont des modèles exceptionnels. Les Jeux olympiques deviennent une vitrine parfaite pour découvrir ces femmes (et hommes) extraordinaires. Alors pourquoi ne pas partager avec nous vos athlètes coups de cœur afin qu’on les découvre!

Vous aimez les portraits de marque? Découvrez d’autres femmes d’exception!

Abonnez-vous à l’infolettre ou suivez Aime Ta Marque sur Facebook pour les dernières nouvelles. Ou rejoignez notre groupe Facebook pour femmes d’ambition!

Partager ce billet

À propos de l'auteure

Pénélope Poirier

Toujours partante pour en voir et en apprendre davantage, Pénélope accumule les formations, les voyages et les projets de toutes sortes. Après des études en communication, elle se laisse guider par ses premiers amours, les lettres et les mots, et se met à la traduction, qu’elle pratique à temps plein depuis cinq ans. Passionnée du journalisme et des médias, elle se réjouit de partager ses découvertes avec les lecteurs d’Aime Ta Marque.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.