Ep 119 Pourquoi je ne fais pas confiance aux formations pour entrepreneurs

Beaucoup d’aspirantes entrepreneures aiment se voir comme des gens qui valorisent l’apprentissage.

« Je suis une éternelle étudiante. »

« Si je pouvais passer ma vie sur les bancs d’école… »

« Je suis addict aux formations, faut que je m’arrête! ?»

Mais ce que ces personnes semblent aimer, c’est une seule phase de l’apprentissage : l’absorption.

C’est amusant d’absorber des nouvelles choses, d’activer la curiosité de son cerveau-éponge et de faire divertir par la nouveauté des concepts, des perspectives et des possibilités.

Mais apprendre, ce n’est pas juste de s’asseoir derrière un écran ou un livre et de faire le quiz à la fin de l’année.

Apprendre lorsque l’on est entrepreneur implique de faire face à différents aspects du processus qui sont loin d’être plaisants ou confortables comme de dompter son perfectionnisme, mordre à pleines dents dans la posture du débutant, et savoir prendre la pleine responsabilité de son progrès.

Or, plusieurs de ces aptitudes ne sont pas développées et mises au coeur de la majorité des formations pour entrepreneurs qui sont actuellement sur le marché.

Je serais même prête à dire que le contraire est davantage le cas.

Dans l’épisode d’aujourd’hui, on discute d’un sujet chargé : ma philosophie de l’apprentissage et de comment elle influence mon business et ma façon de travailler avec mes clients.

J’y parle notamment de :

  • Ce que ça veut d’apprendre dans un contexte entrepreneurial
  • Apprentissage, créativité et action : comment les trois doivent s’intégrer dans une expérience de développement de compétences
  • Quelle est l’aptitude essentielle que doit développer l’entrepreneur s’il veut atteindre ses résultats (et aussi là où les formations en entrepreneuriat échouent invariablement)
  • Les conditions pour mieux apprendre comme entrepreneur
  • 3 piliers pour bâtir la confiance dans ton intelligence entrepreneuriale

À écouter également : Ep. 116 L’entrepreneuriat entre créativité et productivité

Pour avoir été baignée dans le mentorat depuis mon adolescence, autodidacte de nature (et donc me développant dans des modèles alternatifs d’apprentissage) et étant désormais coach pour entrepreneures, cette philosophie de l’apprentissage reflète une vision moins traditionnelle de l’éducation, mais qui, à mes yeux, permet une croissance plus soutenue des aptitudes que l’on doit acquérir lorsque l’on se lance à son compte.

Si tu trippes sur ce genre de sujets, tu seras aussi sûrement intéressée par : Ep. 102 Se défaire de la linéarité pour devenir une meilleure entrepreneure

Comme toujours, tes opinions, réflexions, perspectives – même divergentes – sont les bienvenues dans les commentaires!

Mentionné dans cet épisode :

ENVIE D'ALLER PLUS LOIN?

Si tu es prête à faire émerger le magnétisme de ton offre irrésistible, inscris-toi à la prochaine édition du Challenge 5 jours.

à propos de l’auteureTatiana St-Louis

Adepte de littérature russe et collectionneuse de lunettes de designer, Tatiana a fondé Aime Ta Marque pour donner des outils aux femmes de carrière et entrepreneures pour mieux raconter leur histoire personnelle. Spécialiste des communications basée à Montréal, elle s'implique au sein de plusieurs communautés visant au développement professionnel des femmes.
L'Ambition au Féminin - Pourquoi je ne fais pas confiance aux formations pour entrepreneurs

Recherche

partage cet épisode

Pin It on Pinterest

Share This