Être authentique sur internet : où tracer la ligne?

Être authentique sur internet : où devrions-nous tracer la ligne?

L’authenticité est un mot à la mode depuis quelque temps. On prêche ici et là qu’il est important d’être authentique sur internet à travers toute cette « fausseté » que l’on voit sur les réseaux sociaux. On nous somme d’être 100% soi-même et de ne pas hésiter à partager nos hauts et nos bas… Bref, encore une fois, on nous demande de faire comme tout le monde le fait… Hello la pression!

C’est vrai, il y a des avantages à être le plus authentique possible. S’empêtrer dans des mensonges ou exagération revient toujours nous hanter un jour ou l’autre. Par contre, tout dévoiler sans filtre peut aussi nous apporter des problèmes.

Dévoiler des pans de notre vie sur les réseaux sociaux, c’est se rendre vulnérable aux autres. Je réfère ici notamment à nos abonnés et clients actuels et potentiels. C’est qu’à force de tout montrer, nous nous exposons à ce que certaines facettes soient utilisées à mauvais escient contre nous.

Comment donc demeurer authentique, mais de façon équilibrée, lorsque l’on possède une présence en ligne?

Comment faire pour demeurer authentique, mais de façon équilibrée, lorsque l'on possède une entreprise en ligne? #entrepreneuriat #marketingweb #blogger #blogging

Être authentique, oui, mais…

Ici, il faut faire la part des choses, je ne dis pas de ne rien dire ou de ne pas faire comme vous faites déjà. Votre façon de faire est peut-être déjà hyper alignée avec qui vous êtes! J’ai simplement envie de générer une discussion sur un sujet à travers lequel il est facile de se perdre.

On dit de l’authenticité qu’il s’agit d’une façon d’exprimer ce qui est vrai, réel. Être authentique, c’est donc de projeter une image fidèle à vous-même. Je vous pose maintenant la question : ce que vous mettez de l’avant sur les réseaux sociaux, est-ce pareil à ce que votre client aurait droit s’il vous rencontrait en personne?

Être authentique pour moi, c’est ça : donner exactement sur le web ce que vous donneriez à un client physique. Ainsi, si une relation client se concrétise, il n’y aura pas de surprise. Qui plus est, si ce que vous montrez sur internet discorde avec qui vous êtes dans la vie, le processus deviendra de plus en plus lourd pour vous et aura une incidence sur votre réputation.

L’authenticité est payante dans la vie tout comme elle l’est sur le web. Cependant, elle correspond aussi à la nouvelle « tendance » sur les multiples plateformes. Le défi demeure de montrer son authenticité, mais de façon naturelle.  À la minute où vous vous forcez, c’est signe que la chaîne est débarquée.

Mais comment savoir ce que l’on peut montrer?

À lire également : L’authenticité chez les femmes professionnelles à l’ère du mouvement #metoo

Établir ses propres limites

Tout un chacun est libre du choix qu’il fait quand vient le temps de partager du contenu en ligne. Ce qu’on « devrait » montrer n’est pas nécessairement la même chose pour vous et pour moi.

Par exemple, si je parle de certains trucs personnels sur mes plateformes, je me garde tout de même une certaine gêne lorsqu’il est question des filles de mon amoureux. Je me garde aussi une gêne sur ma vie quotidienne. Je choisis ce que je désire montrer en pleine connaissance de cause.

Au niveau professionnel, si je décide ici et là de parler de ma vie personnelle – parce qu’elles sont liées, après tout – vous ne m’entendrez jamais me plaindre d’un trop-plein de clients, d’une échéance ratée ou d’une crise de panique. Ça peut arriver, mais cette sphère reste privée.

Il y a, une partie de ma vie, que je protège bec et ongles. Si je ne la montre pas, est-ce que ça fait de moi quelqu’un de moins authentique? Absolument pas!

Je choisis ce que je désire montrer en vertu de ce qui m’appartient et ce qui appartiendra à ma communauté. Certains ouvrent les valves complètement entre le professionnel et le personnel tandis que d’autres ne s’en tiennent strictement qu’au côté professionnel. Une manière est-elle meilleure qu’une autre? Non, c’est toujours relatif à la personne concernée.

Vous serez aussi intéressée par Comment construire sa marque personnelle en 5 étapes

Élève ton brand : une journée complète consacrée à ta marque personnelle

Attention aux traces que vous laissez

Par contre, il y a certaines choses qu’il est bon de garder pour soi. J’ai trop souvent vu des clients se servir de choses dites publiquement par un entrepreneur à des fins de chantage qui n’avaient rien à voir avec l’entreprise. Est-ce mal de parler de ses enfants, de ses passions ou de notre mauvaise journée? Non, mais il faut toujours garder en tête la question suivante lorsque l’on partage quelque chose dans l’espoir d’être authentique:

Comment ma communauté va-t-elle percevoir ce que je veux partager?

La réponse obtenue vous satisfait-elle?

Cela dit, la dose d’authenticité que vous implantez dans votre entreprise dépend de votre niveau de confort. Pour vous aider dans le processus, pensez à répondre aux questions suivantes afin d’établir votre propre équilibre:

  • Suis-je à l’aise de parler de cette chose ou événement?
  • Est-ce que j’ai vraiment envie que ma communauté le voit?
  • Qu’est-ce que cette communication dit sur moi? Est-ce ce que j’ai envie de dégager?
  • Suis-je prêt(e) à recevoir le jugement qui peut s’en suivre?

Enfin, être authentique sur internet se résume à deux choses. La première, c’est de rester vous-même et la deuxième et de montrer ce que vous êtes à l’aise de montrer en réfléchissant toujours à la portée de ce matériel. Parce qu’au final, il y aura toujours une certaine limite entre ce que l’on désire montrer, ce que l’on peut montrer et ce que l’on devrait montrer.

Abonnez-vous à l’infolettre ou suivez Aime Ta Marque sur Facebook pour recevoir les dernières nouvelles.

Partager ce billet

À propos de l'auteure
Alexandra Philibert

Alexandra Philibert

Facebook

Connue sous le nom de La Rouquine et figure féminine positive dans le sport. Alexandra Philibert gravite dans les médias depuis 10 ans grâce à son travail chez InterBox, Yahoo Sports Québec et Groupe TVA. Fondatrice de La Rouquine Communications, elle aide les entreprises et entrepreneurs à voguer sur les réseaux sociaux de façon adéquate et fait aller sa plume pour faire rayonner plusieurs sujets sur diverses plateformes. En plus de La Rouquine Communications, elle gère aussi l'entreprise Passion MLB (média spécialisé sur le baseball) avec son conjoint Jeff Drouin.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.