Créer sa niche pour vivre de sa passion

Créer sa niche pour vivre de sa passion

Il m’est parfois sidérant de voir certaines personnes se lancer dans l’entrepreneuriat, sans passion, sans même savoir ce qui les allume. Après tout, la passion est la base d’un projet d’entrepreneuriat motivant. Pourtant, il arrive que l’on ne sache pas comment la mettre de l’avant pour s’accomplir. Ça a longtemps été mon cas.

Ma passion est le livre, sa création et sa mise en marché. Les possibilités? Plutôt limitées sur le marché du livre. C’est pourquoi j’ai longtemps cherché comment je pourrais alimenter cette passion. Aujourd’hui, j’ai toutefois trouvé ma niche : l’autoédition. J’accompagne les auteurs dans leurs projets d’écriture et surtout dans leur projet d’autoédition afin qu’ils publient le livre de leurs rêves.

Le chemin a tout de même été long avant que je trouve ma spécialisation. C’est pourquoi j’ai pensé vous raconter comment trouver votre propre niche pour en arriver à éventuellement vivre de votre passion.

Trouver sa niche peut être un moyen efficace de vivre de sa passion. Découvrez comment j'ai trouvé la mienne et comment vous pouvez vous aussi y arriver. #entreprenariat #trouversapassion #freelance

La base : la connaissance de soi

L’entrepreneuriat, c’est d’abord et avant tout de bien se connaître. Connaître ses forces et ses faiblesses, bien entendu, ainsi que ses limites. C’est aussi de connaître son mode de fonctionnement. Êtes-vous productive le matin ou le soir? Préférez-vous travailler en solo ou en équipe? Quel est votre horaire idéal? Avez-vous une liste de critères pour votre emploi de rêves?

Quand j’ai décidé de me lancer officiellement, je savais que je voulais une chose bien claire : travailler de chez moi aux horaires qui me convenaient pour être présente pour mes enfants en bas âge. Au départ, je proposais des services qui ressemblaient à ceux offerts par d’autres, principalement de la rédaction. Évidemment, je ne m’y retrouvais pas et le syndrome de l’imposteur était à son plus haut niveau. Il fallait donc que je revienne à ma passion : le livre. Cette connaissance de moi était importante pour me guider vers les prochaines étapes.

Se mettre à l’écoute de son marché

On dit souvent qu’un entrepreneur doit combler un besoin du marché. Il doit proposer un produit ou un service qui doit aider son client. C’était bien là mon problème. Comment pouvais-je aider? Je ne suis pas une littéraire, donc je ne me sentais pas à l’aise avec la lecture commentée de manuscrits de romans. Et que pouvais-je faire plus qu’un agent littéraire ou qu’une maison d’édition? Pendant plusieurs mois, sans même m’en rendre compte, j’ai observé le marché.

Comme plusieurs, je suis membre de nombreux groupes sur Facebook. J’ai étudié les publications sur lesquelles j’étais à l’aise de réagir, les publications pour lesquelles je me sentais professionnelle, sur mon X. Suite aux interactions positives à mes réponses, j’ai fait le lien entre les publications : ces personnes cherchaient des informations pour être publiées ou se publier.

J’ai cherché et n’ai pas trouvé de personnes ou d’entreprises qui donnaient des services en autoédition. Il y avait bien des agents littéraires, des conseillers littéraires, mais l’autoédition était encore sous-exploitée. Après des recherches approfondies et quelques mois à tâter le terrain, j’ai trouvé un ou deux concurrents potentiels. Mais encore là, les services étaient bien différents!

Honorer son expérience

Bien souvent, notre passion nous anime depuis plusieurs années. Alors, même si nous n’avons pas travaillé dans le domaine, nous avons acquis des connaissances d’une autre façon. Il est donc important de faire le point sur notre expérience et surtout, de ne pas la sous-estimer.

Dans mon cheminement pour aider les auteurs qui souhaitent se publier, je me disais que je n’avais jamais publié moi-même. Qui étais-je pour leur donner des conseils ? Oui, c’est vrai, je ne l’avais jamais vécu l’aventure de l’autoédition. Pourtant, j’ai travaillé avec des dizaines d’auteurs durant plus de 7 ans en tant que pigiste en édition. D’un autre côté, je pensais que je n’étais pas « crédible », puisque je ne travaillais pas sur les romans. Après un moment de doute, j’ai décidé d’affirmer haut et fort que je me spécialisais dans les ouvrages de non-fiction. J’ai donc cerné davantage ma niche : l’autoédition d’œuvres de non-fiction.

Faire preuve de générosité

De nos jours, avec les réseaux sociaux, le client s’attend à plus. Il s’attend à un service 5 étoiles, à de la générosité. Le client veut vivre une expérience. La question à se poser : comment pouvez-vous faire preuve de générosité avec votre client? Personnellement, dès que j’ai su que je voulais aider les gens dans leur projet d’autoédition, mon objectif était clair. J’allais donner confiance à mes clients. Je suis fière d’atteindre cet objectif quand mes clients me disent qu’ils sont motivés en travaillant avec moi et qu’ils voient que leur projet est réellement accessible. Ils gagnent en confiance… et moi aussi!

L’ingrédient secret : savoir bien s’entourer

L'ingrédient secret : savoir bien s'entourer

Il faut s’entourer de personnes positives qui croient en nous et de personnes qui peuvent nous permettre d’atteindre de nouveaux sommets.

S’il y a bien un conseil que je donne à tous mes clients en autoédition, c’est de bien s’entourer. En entrepreneuriat, c’est la même chose. Il faut s’entourer de personnes positives qui croient en nous. Il faut aussi s’entourer de personnes qui peuvent nous permettre d’atteindre de nouveaux sommets. Il faut donc revenir à nos forces et nos faiblesses pour voir ce qui nous empêche de progresser et de gagner en visibilité.

Ayant un baccalauréat en communication en poche, j’étais incapable d’appliquer les principes de marketing que j’avais appris à mon entreprise. Après plusieurs mois, j’ai décidé de faire appel à une coach en marketing et en affaires. Dès les premières semaines, je me suis sentie plus en confiance. Dans la dernière année, j’ai fait des progrès immenses parce que j’ai bâti des stratégies à mon image avec ma coach. De plus, depuis quelques mois déjà, je travaille avec une adjointe qui me libère de la gestion de mes médias sociaux. J’ai encore de la difficulté à déléguer à 100%, mais je me sens tellement plus légère. Mes semaines sont moins stressantes et je peux passer du temps avec ma famille. Je n’aurais jamais cru avoir autant besoin de ma coach et de mon adjointe avant de les avoir autour de moi!

S’entourer, c’est se donner la chance de réussir. En fait, c’est le secret de la réussite! Combinez votre équipe, votre entourage positif et votre passion et vous trouverez votre chemin.

Un mot sur le succès

Il faut se rappeler que le succès n’est pas instantané. Le succès est le résultat d’un travail de longue haleine.

C’est une question d’audace. Cette dernière vous permettra de prendre votre courage à deux mains et de, par exemple, répondre à différentes questions sur Facebook pour lesquelles vous êtes expertes.

C’est une question d’attitude parce qu’elle vous permettra de traverser les moments les plus difficiles.

C’est une question d’humilité en reconnaissant ses erreurs et en apprenant des autres.

C’est aussi une question de s’entourer de personnes qui nous touchent pour nous permettre de nous développer.

Mais le succès, c’est surtout de croire en soi suffisamment pour se donner les moyens de réussir. L’entrepreneuriat, c’est avoir la liberté de faire de sa passion son métier… Et de faire de chaque jour une journée à votre image!

Abonnez-vous à l’infolettre ou suivez Aime Ta Marque sur Facebook pour recevoir les dernières nouvelles.

Partager ce billet

À propos de l'auteure
Marie-Michèle Martel

Marie-Michèle Martel

Depuis 2006, Marie-Michèle sait qu’elle veut travailler en édition. Même si les portes semblent difficiles à ouvrir, à la fin de son baccalauréat en communications, elle devient pigiste en édition scolaire. Elle valide son amour du livre et se découvre une passion pour la gestion de projet. Deux enfants plus tard, elle devient donc coach en autoédition pour les auteurs qui choisissent cette voie.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.