Bilan juridique de fin d'année en 3 étapes

Le bilan juridique de son entreprise : 3 étapes à suivre

Le concept de bilan de fin d’année vous est déjà probablement très familier en raison des nombreux articles qui abondent vers la fin de l’année. J’aimerais cependant aborder un concept très similaire qui est souvent oublié par les entrepreneurs de ce monde : le bilan juridique de fin d’année. Vous ne savez pas par où commencer? Ou même ce à quoi je fais référence? Ce billet est pour vous.

Qu’est-ce qu’un bilan juridique et quelle est son utilité?

Le bilan juridique de fin d’année ressemble beaucoup au bilan « standard » dont tout le monde parle. Comme vous l’aurez compris, il s’applique plus précisément au côté juridique de votre entreprise.

Ce bilan a plusieurs utilités. Tout d’abord, il permet d’explorer un côté auquel peu d’entrepreneurs portent attention au courant de l’année, que ce soit par méconnaissance ou tout simplement par manque d’intérêt. Si l’aspect juridique de votre entreprise est normalement délaissé, le bilan juridique de fin d’année vous permet au moins de rectifier le tir pour l’année à venir.

Ce principe permet aussi de peaufiner les méthodes et outils juridiques utilisés par votre entreprise. Bien que ce ne soit pas évident à première vue, le côté juridique de votre entreprise a un grand impact sur la manière dont vous faites des affaires en général. Il est donc primordial d’instaurer des pratiques juridiques saines et de revoir ces dernières régulièrement.

Faites-vous un bilan juridique de fin d’année pour votre entreprise? Si vous ne savez pas par où commencer ou même ce à quoi je fais référence, ce billet est pour vous, cher entrepreneur. #entrepreneuriat #légal #juridique #entreprise #bilan

Étape 1 : le retour sur la dernière année

La première étape du bilan juridique de fin d’année est le retour sur l’année écoulée. Quels outils avez-vous utilisés pendant les derniers mois? Dressez une liste des documents que vous avez rédigé ou fait rédiger et que vous avez utilisé avec vos partenaires d’affaires (contrats de service, entente de partenariat, bail commercial, contrats de licence, etc).

Une fois votre liste rédigée, pensez à l’impact que ces documents ont eu sur vos relations d’affaires. Vous ont-ils été utiles? Auriez-vous préféré qu’ils soient rédigés autrement? Votre liste de documents est-elle complète? Avez-vous eu des problèmes avec vos clients et partenaires d’affaires?

À lire en complément : Les documents juridiques essentiels de l’entrepreneur

Deuxième étape : rectifier le tir

Maintenant que vous avez une vue globale de ce qui s’est passé au courant des derniers mois, il est temps de penser à ce que vous allez faire pour améliorer l’efficacité de vos outils juridiques. Avez-vous besoin de revoir la rédaction de vos contrats? Quelles clauses devriez-vous ajouter pour améliorer la manière dont vous faites des affaires? Avez-vous besoin de faire rédiger des contrats que vous n’aviez pas pendant les derniers mois, mais qui vous auraient été fort utiles? N’oubliez pas qu’un avocat peut vous aider à optimiser vos outils juridiques.

Troisième étape : planifier son année

Vous avez fait le retour sur la dernière année et vous avez pris le temps de réviser vos documents et de les corriger si nécessaire. Félicitations! Maintenant que cela est fait, il est temps de penser à la nouvelle année et à votre plan pour celle-ci.

Dressez une liste des évènements à venir pour les prochains mois. Prévoyez-vous engager des employés? Lancer un nouveau service? Négocier un partenariat avec une autre entreprise? Déménager dans de nouveaux locaux? Pour toute nouvelle relation d’affaire créée, évaluez si vous avez les outils juridiques en place pour solidifier ces nouveautés. Si ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tôt pour commencer à travailler sur ceux-ci!

Finalement, il est aussi essentiel de vous assurer que vous serez en conformité avec toutes les lois applicables dans votre secteur d’activité, présentes et à venir.

N’oubliez pas que votre bilan juridique d’entreprise peut être fait plus d’une fois par année. En fait, pourquoi ne pas l’ajouter à vos habitudes trimestrielles? Cela vous permettra de garder le contrôle sur cet aspect et de vous assurer que celui-ci supporte adéquatement les objectifs non juridiques que vous avez fixé pour votre entreprise.

Avez-vous déjà fait un bilan juridique de fin d’année pour votre entreprise? Si oui, parlez-nous en dans les commentaires!

Abonnez-vous à l’infolettre ou suivez Aime Ta Marque sur Facebook pour recevoir les dernières nouvelles.

Partager ce billet

À propos de l'auteure
Aicha Tohry

Aicha Tohry

Facebook Twitter

Diplômée en droit et avocate, Aicha a décidé de sortir des sentiers battus pour bâtir ARTY AVOCAT, une pratique juridique au service des créatifs. Passionnée d’art contemporain et de mode éthique, elle rêve d’un monde où la transparence serait de mise. Quand elle ne combat pas les mythes juridiques qui se propagent en ligne, Aicha se gave d’articles, de livres, de vidéos et de magazines afin de rassasier sa curiosité sans limites.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.