Ces quatre excuses pour ne pas réussir que tu te donnes au quotidien

Ces excuses que tu te donnes pour ne pas réussir…

Il y a quelques jours, j’écoutais un podcast de la coach américaine Brooke Castillo dans lequel elle partageait sur la puissance de nos engagements envers nous-mêmes.

Elle y décrivait comment nous sommes souvent portés à briser les promesses que nous nous faisons à nous-même et de quelle façon on abandonne nos ambitions en se mettant dans le chemin de notre succès.

Nous nous adonnons à cet auto-sabotage continuel en utilisant 4 grandes excuses :

  1. Ça ne marchera pas pour moi
  2. Je n’ai pas l’énergie
  3. Je n’ai pas le temps
  4. Je suis confuse

En y réfléchissant un peu, j’ai réalisé qu’elle avait raison. Chaque fois que j’ai abandonné quelque chose dans ma vie, c’était pour l’une de ces raisons.

Voyons donc ce qui se cache derrière chacune de ces excuses que tu te donnes pour ne pas atteindre les résultats que tu rêves réellement de créer pour toi-même.

Excuse #1 : Ça ne marche pas pour moi

Ça, c’est l’excuse de la diète qui ne fonctionne pas parce que tu as voulu « adapter » le programme à ton amour du chocolat. C’est celle de l’idée que tu peux donner un concert devant 300 personnes sans t’adonner à une pratique quotidienne de ton instrument. C’est celle du « j’ai tout essayé, ce n’est pas fait pour moi ».

C’est l’excuse par excellence du fixed mindset (l’état d’esprit fixe) et de l’ego. J’échoue non pas parce que je manque de discipline, mais parce que je suis différente et spéciale.

Newsflash : c’est tout le contraire. 😉

Avant de changer de stratégie ou de mettre le processus de quelqu’un à la poubelle, demande-toi si tu as vraiment suivi les instructions pour réussir. Étais-tu vraiment allée all in dans le processus? As-tu fait tes devoirs? Sois honnête.

Excuse #2 : Je n’ai pas l’énergie

Cette excuse, je la connais bien. Après tout, je viens de passer un an à vivre sur l’horaire de mon premier bébé. La fatigue, je connais.

Jour après jour, c’est la fatigue de courir de réunion en réunion avant d’aller chercher les enfants à la garderie, faire le souper, ranger la maison et te tenir à jour sur ta dernière série préférée… Tu finis la journée si épuisée que tu n’as plus l’énergie d’aller au gym, de pratiquer la méditation, de bien t’alimenter, de t’éduquer, de travailler sur ton projet d’entreprise…

Notre énergie n’est pas infinie, c’est un fait. Cependant, c’est de notre responsabilité de choisir sur quoi on va la mettre et comment on va la gérer, cette énergie.

Le problème, c’est qu’on priorise notre journée autour des actions qui nous drainent au lieu d’investir dans celles qui nous énergisent. On éteint des feux au lieu de construire un jardin.

Si tu te reconnais dans cette excuse, voici deux épisodes de podcast qui pourraient t’aider à y réfléchir :

Excuse #3 : Je n’ai pas le temps

L’excuse classique!

Moi, dès que quelqu’un me dit qu’elle n’a pas le temps de faire quelque chose, j’entends immédiatement : je n’ai pas assez envie de faire cette chose pour lui trouver du temps. Straight up.

On a tous une vie occupée, mais tu es toujours à 100% maître de ton horaire. Ne laisse jamais le pouvoir aux autres de décider comment tu vas utiliser la plus précieuse denrée qu’il te soit donné sur cette terre.

Et oui, même ton 9 à 5 c’est aussi ultimement ton choix! Tout comme le temps que tu mets à accompagner tes enfants à leur cours de natation ou à Netflix and chill ou à faire ton shopping en ligne.

Seulement toi peux déterminer ce qui est réellement imporTEMPS.

Excuse #4 : Je suis trop confuse

C’est l’excuse qui, selon moi, nous fait sentir au pire de nous-même, le plus impuissante. Ce fameux état de « confusion » qui nous amène à dire :

« Je ne sais pas ce que je veux, ce que je vaux et où je m’en vais. »

Mais laisse-moi te dire une chose, à force d’aider mes clientes à y voir plus clair dans leur offre de service et leur positionnement et après avoir observé mon propre cheminement d’entrepreneur, cette excuse est toujours la plus fausse de toutes.

C’est un gros mensonge.

Tu SAIS ce que tu veux, mais tu n’oses pas le dire haut et fort.

Tu SAIS ce que tu vaux, mais tu n’oses pas faire les actions pour le faire respecter.

Tu SAIS où tu t’en vas, mais tu as peur du chemin à parcourir.

Si tu te sens sans cesse dans un état de confusion, voici ce qu’il te reste à faire. Prends une bonne respiration, et laisse les réponses venir. Elles sont là, même si tu n’oses pas les entendre.

Tu n’es pas confuse. Tu as juste peur. Parce qu’avoir des rêves, ça fait peur. Tout autant que c’est grisant, énergisant, magique et puissant.

Trouve la force et le courage de les laisser vivre en toi.

Comment arrêter de te donner ces excuses pour ne pas réussir

Bon, écoute, la raison pourquoi je me sens en mesure de t’écrire ça, c’est parce que je me les suis faites, ces excuses. Encore et encore. Par rapport à de multiples projets, rêves, idéaux que j’avais.

Et un jour j’ai compris que j’avais beau me plaindre de mes circonstances, que j’avais beau courir à tous les quatre coins de la ville en me prenant la tête à deux mains et me disant que tout était tellement difficile, que je n’allais jamais y arriver tant que je ne faisait pas la première étape :

ME RESPONSABILISER FACE À MES RÉSULTATS.

N’oublie pas, le piège avec ces excuses c’est qu’elles vont te paraître totalement justifiées dans tes circonstances.

Elles vont prendre l’aspect du selfcare, ou de réalisme, ou de la meilleure option.

Mais elles demeurent quand même fondamentalement ceci : des excuses de briser tes engagements envers toi-même, de te laisser tomber, toi et tes ambitions.

Quand tu comprendras que tu es responsable de tes résultats, le monde des possibilités va s’ouvrir de façon inimaginable.

Tu vas arrêter de douter de toi, de tes actions, de tes motivations.

Tout va être plus simple, plus léger.

(Pas nécessairement plus facile, parce qu’il n’y a rien de facile dans la vie. Du moins, rien de ce qui en vaut la peine.)

Mais pour cela, il faut que les engagements que tu prendras soient durs comme fer. Que ta vision soit réellement désirable, excitante et motivante.

Alors, ma dernière question pour toi.

Veux-tu vraiment ce que tu dis vouloir?

Parce que si ta réponse est oui, il est temps de t’y commettre. À 100%.

Finies les excuses. Finies les demi-mesures.

Temps de vivre dans ta vérité.

Avec toute ma bienveillance pour ton succès.

Partager ce billet

À propos de l'auteure
Tatiana St-Louis

Tatiana St-Louis

Facebook

Adepte de littérature russe et collectionneuse de lunettes de designer, Tatiana a fondé Aime Ta Marque pour donner des outils aux femmes de carrière et entrepreneures pour mieux raconter leur histoire personnelle. Spécialiste des communications basée à Montréal, elle s'implique au sein de plusieurs communautés visant au développement professionnel des femmes.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.