Des livres pour faire taire la voix qui dit « je ne suis pas assez… »

Faire taire la voix qui dit je ne suis pas assez

S'inscrire à l'infolettre.Combien de fois avez-vous abandonné un loisir ou un projet qui vous tenait à cœur parce que vous ne vous sentiez pas assez… [bonne, capable, forte, intelligente, éduquée, expérimentée, etc.]?

Dans mon cas, je peux clairement identifier quelques moments de ma vie où j’ai laissé tomber des rêves à la suite d’un échec.

Par exemple, lorsque j’ai terminé le secondaire, je voulais entrer au CÉGEP en musique. J’ai toujours rêvé de jouer du violon, mais je m’y suis mise tard, soit vers l’âge de 15 ans. Douée pour la musique, je progressais assez vite, mais trois ans de pratique ce n’est pas grand-chose pour maîtriser un instrument. Lorsque j’ai été refusée, malgré les encouragements du professeur qui me sommait de réessayer l’année suivante, j’ai plutôt conclu que le violon n’était pas pour moi. Je n’ai plus ressorti mon archet depuis.

Attention! Je suis très fière et heureuse de tout ce que j’ai accompli à ce jour et du chemin que j’ai parcouru, autant professionnellement que personnellement. Mais ça ne s’est pas fait tout seul. La vraie raison derrière cette évolution réside dans mon attitude complètement différente face à l’apprentissage, au succès, aux attentes que je place sur moi-même et sur les autres et à ma relation avec l’échec. Je peux dire avec aplomb que j’ai désormais beaucoup moins peur de mes ambitions, car je sais que la chute, si elle se produit, n’est jamais définitive.

Aujourd’hui, je voulais partager avec vous trois livres qui ont grandement contribué à cette transformation mentale. J’espère qu’ils vous aideront à faire taire cette petite voix insidieuse qui vous paralyse dans la poursuite de vos plus grands rêves. Pour ceux et celles qui ne parlent pas anglais, j’ai inclus les traduction françaises à la fin de cet article.

Et si le bon moment pour foncer était là, maintenant?

Mindset de Carol Dweck

Ce livre a été une véritable révélation. Moi qui ai toujours excellé à l’école et dans mes loisirs, je n’arrivais pas à comprendre pourquoi je ressentais soudainement autant de stress à l’idée de compétitionner contre les autres et pourquoi je retirais de moins en moins de plaisir de mes réussites. Ce livre m’a aidé à y voir plus clair.

Mindset Carol DweckDans Mindset: The New Psychology of Success (2006), Dweck – psychologue réputée aujourd’hui professeure à Stanford – explique que nous avons tous des idées préconçues quant à la source de nos aptitudes et de notre intelligence. Ainsi, ceux qui adoptent un état d’esprit « fixe » (fixed mindset) croient qu’ils ont des aptitudes innées qui sont difficiles à changer. Parallèlement, ceux qui ont un état d’esprit « de croissance » (growth mindset) pensent plutôt qu’ils peuvent développer leurs atouts grâce au travail et à la répétition.

Vous voyez sûrement comment cette différence de perception peut influencer votre vision de la réalité. Pour les individus avec un état d’esprit de croissance, un échec n’est pas destructeur pour l’ego, car tout apprentissage vient avec son lot de difficultés. Pour ceux qui préconisent une pensée fixe, l’échec est dur à avaler, car il témoigne d’une insuffisance de soi.

De toute évidence, l’anecdote du violon met de l’avant le fixed mindset. Similairement, lorsqu’après ma maîtrise je me suis retrouvée à la croisée des chemins (continuer au doctorat ou entrer sur le marché du travail), j’ai usé de la même approche. Je n’ai postulé qu’à une seule école, une institution très prestigieuse, me disant que si ce chemin était pour moi, la porte s’ouvrirait. Encore une fois, lorsque j’ai été refusée (leur taux d’admission est de 6%!), j’ai jugé que je n’étais probablement pas faite pour ce genre de vie.

Si vous vous reconnaissez dans ce que je viens de vous raconter, je vous suggère grandement de lire ce livre. Ce qui est le plus libérateur dans tout cela est de savoir que votre état d’esprit peut bel et bien changer!

Daring Greatly de Brené Brown

J’ai lu ce livre il y a quelques mois et depuis, je l’ai recommandé à au moins cinq personnes différentes. Doctorante en travail social, les thématiques de recherche de Brown tournent autour du leadership, de l’authenticité et du sentiment de wholeheartedness, un terme que l’on peut librement traduire comme la plénitude qui résulte lorsque l’on agit en accord avec soi-même.

Daring Greatly - Brené BrownDaring Greatly (2012) est plus spécifiquement un traité sur la vulnérabilité. Brown veut redorer le blason du concept de vulnérabilité en le réassociant, comme il devrait l’être, au courage, à la compassion et à la résilience. Comme les autres suggestions dans cet article, il ne s’agit pas d’un livre de croissance personnelle, mais davantage d’une exploration du sentiment de vulnérabilité selon les différentes sphères de notre vie : danse le couple, au travail, à l’école, et même en tant que parent. La lecture se pose également comme un remède face à notre tendance au conformisme et à la performance, deux comportements qui nous éloignent souvent de notre être authentique et de nos émotions.

Dédié à tous les perfectionnistes de ce monde, à ceux qui ont le blâme facile – autant envers les autres qu’envers eux-mêmes – aux control freaks et à ceux qui avancent dans la vie vêtus d’un sentiment de peur et de jugement, vous ressortirez de cette lecture avec une nouvelle compréhension de la honte qui s’immisce dans nos faits et gestes les plus anodins et qui se manifeste sous différents types d’anxiété.

C’est de cette honte qu’il faut se défaire, et la seule façon d’y arriver est par une appropriation plus empathique des moments où nous sommes les plus vrais, nos moments de vulnérabilité authentique. Si je ne vous ai pas totalement convaincu de lire le livre, l’excellent TedX ici-bas est une belle introduction aux concepts de Brown sur le sujet.

Lean In de Sheryl Sandberg

Vous connaissez probablement ce livre, car il fait partie de ces classiques – sorte de lecture obligée – de toute entrepreneure ou femme en position de leadership. Malgré le fait que Sandberg, à titre de directrice des opérations de Facebook, soit considérée comme l’une des femmes les plus influentes du monde, Lean In: Women, Work, and the Will to Lead (2014) reste profondément accessible à la femme d’aujourd’hui, et ce peu importe sa position professionnelle ou sociale.

Lean In Sheryl SandbergÀ travers son exploration de la condition féminine, Sandberg conclue que le temps est venu de regarder la réalité en face – incluant les succès et les échecs du féminisme des décennies précédentes. Son constat? En tant que société, il faut redoubler d’efforts pour briser les barrières invisibles qui sont imposées aux femmes. Allant des gestes anodins, comme de s’asseoir en périphérie de la table de réunion, à des constructions psychologiques, comme le fameux syndrome de l’imposteur qui assaille beaucoup plus de femmes que d’hommes, Sandberg expose des problématiques auxquelles nous demeurons aveugles malgré nous, perpétuant ainsi un modèle de genres qui encourage le statu quo et l’inégalité.

Rempli de conseils, de témoignages et d’interrogations, ce livre nous invite à redéfinir nos certitudes et à repenser notre contribution à la cause des femmes. Vous sortirez de cette lecture avec une volonté renouvelée de vous battre pour ce qui est juste.

Divisée en chapitres qui traitent tous d’une thématique différente, l’écriture est claire et précise et les arguments sont présentés d’une façon particulièrement convaincante. Ces attributs font de Lean In un véhicule parfait pour passer le mot à votre entourage, hommes et femmes confondus.  Petit bémol : bien qu’il inclue des témoignages de femmes de différentes ethnicités et réalités sociales, il demeure écrit selon le point de vue d’une femme relativement privilégiée. Malgré cela, il reste un livre important que je vous suggère fortement d’ajouter à votre bibliothèque.

Et vous, y a-t-il des livres ou des œuvres qui ont eu un impact positif dans votre parcours personnel ou professionnel? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

En version française

DWECK, Carol S. Changer d’état d’esprit: Une nouvelle psychologie de la réussite (2010). Traduit par Jean-Baptiste Dayez, Pierre Mardaga Éditeur.

BROWN, Brené. Le pouvoir de la vulnérabilité : La vulnérabilité est une force qui peut transformer votre vie (2014). Traduit par Catherine Vaudrey, Guy Trédaniel Éditeur.

SANDBERG, Sheryl. En avant toutes : Les femmes, le travail et le pouvoir (2013). Traduit par Marie Boudewyn, JC Lattès.

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à l’infolettre ou suivez Aime Ta Marque sur Facebook!

Partager ce billet

À propos de l'auteure

Tatiana St-Louis

Facebook

Adepte de littérature russe et collectionneuse de lunettes de designer, Tatiana a fondé Aime Ta Marque pour donner des outils aux femmes de carrière et entrepreneures pour mieux raconter leur histoire personnelle. Spécialiste des communications-marketing basée à Montréal, elle s'implique au sein de plusieurs communautés visant au développement professionnel des femmes.

3 Comments on “Des livres pour faire taire la voix qui dit « je ne suis pas assez… »”

  1. J’ai ajouté les deux derniers à ma liste!
    Pour ma part, c’est Dale Carnegie qui m’a virée à l’envers l’an dernier, avec How to Stop Worrying and Start Living. Des conseils pour la vie professionnelle, qui s’appliquent très bien à la vie personnelle. Je suis en train de lire How to Win Friends and Influence People; ça recoupe beaucoup, l’ensemble est cohérent. À lire et relire à différentes étapes de sa vie.

  2. Merci Tatiana pour ce bel article ! Je n’ai jamais franchi le pas de lire des ouvrages de ce type (inspirations/réflexions), mais je dois dire que tes recommandations me tentent bien. Je crois que quand on se lance dans l’aventure de l’entrepreunariat, à un moment donné toute ces questions de «se sentir capable» se posent à nous. Rien de tel qu’un bon livre pour se rebooster !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *