Construire sa marque personnelle en 5 étapes

Construire sa marque - Aime ta marque

Vous en êtes au stade où vous savez ce qu’est le branding personnel et en quoi il peut vous être utile. Vous avez identifié les bénéfices d’avoir votre marque personnelle et l’effet que cela aura sur votre réputation, notoriété ou en termes de volume d’affaires. Excellent ! Voilà donc ce que je vous propose aujourd’hui : cinq étapes pour commencer à construire votre identité de marque.

Ces points se divisent en cinq concepts afin de démystifier certains éléments du branding personnel :  l’identité, la valeur, la communication, le contact et l’itération.  De plus, je vous introduis à un outil absolument essentiel : le canevas du branding personnel. Ce modèle de plan marketing adapté au branding personnel va vous aider à mettre sur papier les éléments fondateurs de votre stratégie de marque de façon simple et ciblée. Les cinq étapes qui suivent vous serviront à remplir ce canevas.

Avant de commencer, téléchargez gratuitement le canevas du branding personnel.

Étape 1 – Comprenez qui vous êtes (Identité)

Une évidence, d’accord, mais qui est à la base de tout. Et croyez-moi, beaucoup plus facile à dire qu’à faire ! Qualités, défauts, accomplissements, buts, rêves, passions… Commencez par dresser un portrait de qui vous êtes. N’hésitez surtout pas à demander de la rétroaction de vos amis, collègues, parents ou connaissances afin de comprendre comment les autres vous perçoivent.

Tenir un journal

Tenir un journal est une excellente façon de réfléchir à qui vous êtes.

Éventuellement, vous serez en mesure de rédiger un énoncé de mission qui englobera vos objectifs fondamentaux en tant qu’individu, tels que filtrés par vos valeurs et votre identité.

Voici quelques questions pour vous aider dans la réflexion :

  • Où vous voyez-vous dans 5, 10, 15 ans ?
  • Si l’on demandait à votre meilleur ami d’identifier vos forces et vos faiblesses, que dirait-il ? Et si l’on demandait à vos employeurs ?
  • Si vous deviez identifier trois mots qui vous représentent, des mots qui pourraient devenir les piliers de votre identité de marque (comme un slogan ou un sceau d’authenticité), quels seraient-ils ?
  • Dans quelles activités excellez-vous ?
  • Avez-vous une passion ?
  • Pensez à des difficultés ou des défis (professionnels ou personnels) que vous avez rencontrés dans votre vie. Comment avez-vous géré la (ou les) situation(s) ? Qu’est-ce que cela dit sur vous ?

Ces questions vous permettront de remplir la section « Ce que vous êtes » du canevas.

Étape 2 – Déterminez ce que vous avez à offrir (Valeur)

Contrairement à votre énoncé de mission personnel, qui est votre raison d’être, votre proposition de valeur devrait démontrer ce que vous faites et comment vous vous différenciez des concurrents. La proposition de valeur n’est souvent constituée que d’une seule phrase qui sera à la fois détaillée et concise. Elle répondra à la question : pourquoi vous choisir vous.

Proposition de valeur

Dans notre ère ultraconnectée, se différencier de la compétition demeure un défi de taille, mais oh combien essentiel.

Avant tout, identifiez votre public cible. Est-ce votre futur employeur, un segment de marché que vous connaissez bien, des pairs que vous voulez transformer en clientèle, ou encore une communauté virtuelle qui partage la même passion que vous ? Bien connaître son public fera la différence entre une marque qui sera reléguée aux oubliettes et une autre qui sera engageante et qui vivra d’elle-même.

Ensuite, jetez un œil à ce que fait la concurrence afin de déceler les manques, les faiblesses et peut-être même déterminer ce que vous pourriez travailler pour devenir vous-même plus compétitif. Ceci vous permettra de trouver un angle unique que vous pourrez exploiter pour vous faire une place sur le marché.

Prochaine étape, déterminez où vous vous positionnez. En marketing, on utilise l’analyse SWOT – Forces (Strengths), Faiblesses (Weaknesses), Opportunités (Opportunities), Menaces (Threats) – pour établir les fondements de la proposition de valeur et questionner le produit par rapport à son positionnement dans l’environnement. Dans le cas d’un chercheur d’emploi, par exemple, il s’agit du Moi qualifié. Qu’est-ce qui le distingue ? En quoi est-il supérieur à un autre ? Qu’est-qui pourrait être amélioré ?

Bien connaître son public fera la différence entre une marque qui sera reléguée aux oubliettes et une autre qui sera engageante et qui vivra d’elle-même.

Enfin, votre proposition de valeur devra être claire, spécifique et la plus unique possible. Elle répondra idéalement à ces trois questions :

  • Que faites-vous (ou qui êtes-vous) et qui a besoin de le savoir ?
  • En quoi êtes-vous différent de vos concurrents ?
  • Pourquoi votre client potentiel, employeur, follower devrait-il vous choisir ?

Toute cette recherche préliminaire peut sembler ennuyeuse, mais croyez-moi, y mettre l’effort nécessaire portera fruit. Cette étape est un point tournant dans votre stratégie et permettra de remplir les sections « Ce que vous apportez », « Ce que vous promettez », « Pourquoi vous choisir » et « Qui doit le savoir » du canevas du branding personnel.

Étape 3 – Faites connaître votre marque (Communication)

Se faire connaître par le web

Avec le web, il est plus facile que jamais de se faire connaître.

Que ce soit pour une entreprise ou pour un individu, une marque ne vaut rien si elle n’est pas partagée. Il est donc nécessaire d’établir des outils de communication pour pouvoir la disséminer et commencer à faire parler de vous.

Grâce au web, il est désormais possible pour pas mal tout le monde de s’afficher publiquement. Que ce soit par les médias sociaux, les canaux de diffusion tels que Youtube et Vines et les blogues et sites internet, il n’est plus nécessaire de faire partie d’une clique techno-éduquée ou d’avoir beaucoup d’argent pour tirer profit de sa présence en ligne.

Parmi les outils de communication les plus communs, nommons :

  • Le CV et la lettre de recommandation
  • Les cartes d’affaires et autres objets promotionnels
  • Les comptes de médias sociaux
  • Les blogues
  • Le site web

Vous pouvez commencer par créer vous-même vos outils de communication (il existe une tonne de tutoriels gratuits sur YouTube pour les types DIY et j’offre également un e-book gratuit à télécharger pour vous aider à mettre en ligne votre premier site web personnel). Éventuellement, vous pourrez toujours faire appel à des professionnels si vous désirez peaufiner le visuel ou la qualité de ceux-ci (pour quelques ressources de graphisme et en lien à la création de site web, visitez ma section Boîte à outils).

Ceci vous aidera à compléter la section du canevas « Comment vous vous faites connaître ».

Étape 4 – Réseauter « In Real Life » (Contact)

S'inscrire à l'infolettre.Enfin, lorsque l’on commence à être très présents sur le web, il arrive que l’on oublie le côté « humain » de nos connexions. À l’opposé, si vous n’avez pas encore une masse de followers pour votre blogue ou votre entreprise, le contact en personne reste encore le meilleur moyen de vous faire connaître.

Assistez à des conférences, participez à des séminaires importants dans votre industrie, faites du bénévolat, donnez des entrevues… en gros, allez serrer des mains (et échanger des cartes d’affaires) là où ça compte. Il n’y a rien comme les liens créés selon des affinités bien réelles et testées par le temps.

Dernier conseil flash relatif au réseautage (et à tout type d’interaction spontanée, en fait) : peaufinez votre elevator pitch. Aussi appelé simplement le pitch ou, en bon français, l’argumentaire éclair, il s’agit en quelque sorte de votre proposition de valeur exprimée en 30 secondes ou moins.

Bien qu’il soit question de marketing d’entreprise, cet article tiré de ConseilsMarketing donne de bons conseils pour élaborer votre pitch (et si vous lisez l’anglais, je vous suggère ce lien pour d’autres excellents trucs). Suffit de l’adapter quelque peu à votre public et à vos objectifs de marque.

Vous répondrez ici à la section « Ce qui vous rend crédible ».

Étape 5 – Peaufinez votre marque (Itération)

Il n'y a pas de réussites faciles, ni d'échecs définitifs - Marcel ProustEnfin, une identité de marque demande du travail et un investissement en temps. Par contre, les retours sur investissement en valent amplement l’effort. Après un certain point, votre marque prendra vie et vous aurez besoin de beaucoup moins d’énergie pour la faire s’envoler. Et ensuite, effet boule de neige… Cependant, comme tout produit, une marque doit toujours se réinventer pour rester actuelle, dynamique et répondre aux besoins du public. Si vous identifiez des difficultés, demandez-vous si vous pourriez régler la situation en modifiant légèrement votre proposition de valeur, en changeant vos canaux de communication ou en raffinant vos outils et vos habiletés.

Revoyez votre canevas régulièrement (au 3, 6 ou 12 mois, dépendamment des besoins) afin de vous assurer que votre stratégie s’aligne avec vos objectifs. Car il est indéniable qu’au fil du temps, vous changerez, tout comme vos objectifs et votre vision d’avenir.

Naturellement, cette étape s’adresse aux sections « Ce dont vous avez besoin » et « Ce que vous obtiendrez » du canevas du branding personnel.

Et voilà ! Vous êtes maintenant prêt à mettre la main à la pâte et à lancer votre marque dans le monde. Il risque d’y avoir des embûches, de nécessiter des ajustements, mais avec de la persévérance et une bonne stratégie, vous ne pourrez que réussir !

Pour ne rien manquer, inscrivez-vous à l’infolettre ou suivez Aime Ta Marque sur Facebook!

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager avec vos collègues, amis, connaissances !

Partager ce billet

À propos de l'auteure

Tatiana St-Louis

Facebook

Adepte de littérature russe et collectionneuse de lunettes de designer, Tatiana a fondé Aime Ta Marque pour donner des outils aux femmes de carrière et entrepreneures pour mieux raconter leur histoire personnelle. Spécialiste des communications-marketing basée à Montréal, elle s'implique au sein de plusieurs communautés visant au développement professionnel des femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *